L’errata du livre de base