Bannière du Cygne

De Tivipédia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Avant l’arrivée de l’Elcarasiri, on les appelait « la mini-Arlauriëntur » ; c’est très exagéré. S’il est vrai que ces trois mondes sont majoritairement eyldarin et ont gardé la plupart des traditions d’avant la Révolution, ils sont nettement plus influencés par la culture des clans stellaires (elenari). Au reste, ce sont des planètes orientées vers l’espace, deux d’entre elles ne sont d’ailleurs que marginalement habitables.

Le nom « Bannière du Cygne » désigne une sorte de coopérative marchande, fondée sur un modèle hybride atlano-siyano-eyldarin qui regroupe les plus grands clans stellaires marchands. Cette compagnie a une direction bicéphale, composée de membres des clans Dulsinir et Gilmardar ; l’un représente les intérêts planétaires, l’autre les clans stellaires.

Fidèles à la culture elenari, les habitants de Lisenil, Dor Elduëni et Kardistil conjuguent le mode de vie eyldarin avec un pragmatisme commercial qui inspire le respect jusque dans les guildes siyansk mineures. Lisenil et Kardistil ont des chantiers spatiaux très réputés, où notamment on construit et répare les traditionnels voiliers solaires ; Dor Elduëni est un monde principalement agricole, mais encore très sauvage.

Les mondes de la Bannière du Cygne sont un peu éparpillés : Lisenil est dans la Frontière (tout en ne faisant pas partie de la FEF), non loin de l’espace siyansk, alors que Kardistil est proche de Fantir, côté eyldarin. Dor Elduëni est suffisamment proche de la Terre pour avoir été un temps dans le collimateur de la Fédération des hautes-terres – qui, après la perte du « Gabriel Fore », a finalement changé d’avis sur l’opportunité d’attaquer des Eyldar.

Ils gardent quelques liens discrets avec la République eyldarin, principalement pour des raisons familiales ; certains clans sont plus enthousiastes vis-à-vis de l’Elcarasiri mais, en règle générale, la prudence domine. « Prudence » est en fait le maître mot de leur diplomatie : on ne leur connaît pas d’inimitiés, mais aucune alliance ferme, non plus.