Karlan

De Tivipédia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Modèle:Boxnote

Le peuple karlan est entouré de mystères. Plus précisément, il est entouré d’une frontière sévèrement gardée, complétée par une société militarisée à l’extrême et qui, si elle était moins méfiante, serait tout juste extrêmement paranoïaque. Par-dessus se greffe le mystère.

Elle est divisée en deux cultures distinctes : une (les Wrisjandri) sédentaire, militarisée et à la technologie très avancée et une (les Hjandri) nomade, clanique et nettement moins avancée.


À quoi ça ressemble[modifier]

Les Karlan peuvent se résumer physiquement en deux qualificatifs : grands et maigres. Le Karlan de base accuse en moyenne 210 cm pour 80 kg, mais les spécimens s’échelonnent entre 175 et 240 cm, pour 75 à 120 kg. On explique cette morphologie principalement par la gravité de 0.73 G qui règne sur Aakavarien. Curieusement, même si les Karlan semblent avoir conquis moult mondes différents de ce standard, ils gardent toujours la même morphologie et ne montrent que peu de signes de mutations.

Leur peau donne l’impression d’avoir été cuite et recuite, tant sa couleur est brun foncé ; la texture est lisse et la pilosité quasi-nulle. Les cheveux sont dans les teintes de blond ou de brun, avec plus rarement des cheveux noirs ; le roux est inconnu. Ils poussent toujours sur l’arrière du crâne, laissant le front et le sommet de la tête à découvert (on a longtemps cru que c’était une mode). Les yeux sont bleus, bruns, verts ou noirs : quelques spécimens – surtout dans l’ethnie hjandri – ont développé une seconde paupière transparente, qui sert à protéger les yeux du sable ou de tout autre corps étranger. Les oreilles ne sont presque pas apparentes et en tout cas pas très efficaces.

Longévité[modifier]

Biologiquement parlant, un Karlan peut espérer vivre jusqu’à 200 ans, s’il réussit à se trouver une planque et à y végéter. Seulement, les Karlan n’ont pas la mentalité à se trouver des planques, et encore moins à y végéter jusqu’à la fin de leur période active. Conséquence directe : la longévité moyenne est d’une soixantaine d’années.

Les cultures karlan[modifier]