République de Listant

De Tivipédia
(Redirigé depuis Listant)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
  • République de Listant (Lanvesyn Listantë)
  • Population : 3.54 milliards.
  • Gouvernement : République fédérale
  • Président : Akan Lestaran (2289–2299), Mirani Shi-Kaedan (2299)
  • Capitale : Jarlan-Daleyvnor
  • Langue officielle : atalen


Géographie[modifier]

La République de Listant est formée d’un seul système stellaire. Listant elle-même est une planète terraforme, d’assez grande taille, à la limite extérieure de l’écosphère. Le climat y est en général plutôt froid et humide, avec des saisons peu marquées.

C’est une planète en grande partie forestière et, en apparence, sauvage. En fait, comme c’est souvent le cas dans la civilisation atlano-eyldarin, le paysage a été façonné au cours des siècles par ses habitants. Et donc, si elle apparaît ainsi, c’est bien parce que ces habitants l’ont voulu.

Population[modifier]

Il y a peu de grandes villes sur Listant : la capitale planétaire, Jarlan-Daleyvnor, compte moins de 500’000 habitants et Tara Listanya, capitale économique et starport principal de la planète, à peine un million. Cependant, les communautés locales tissent un réseau sur presque toute la planète ; en moyenne, à peine trente kilomètres séparent deux communautés.

Les autres planètes habitées du système sont deux planètes minières et une colonie sur la lune de Listant ; ces trois mondes n’accueillent que peu de monde : environ 200’000 habitants.

Système politique[modifier]

« République », bien que pas tout à fait exact, est le terme qui décrit le mieux le gouvernement local. Il s’agit d’un curieux mélange entre le principe de la république, des restes de féodalité et un vieux fond de société tribale (les clans locaux sont très puissants). Pareil système descend en droite ligne de l’ancien système politique de l’Arlauriëntur, comme c’est souvent le cas dans la Sphère ; la Révolution a changé la donne géopolitique et sociale, mais les structures politiques n’ont souvent subi qu’un changement cosmétique.

Pour en revenir au cas de Listant, chaque Comté civique est gouverné par un Ran, seigneur local, élu pour dix ans. Ces comtés sont très grands, puisqu’il n’y en a qu’une quarantaine pour toute la planète, d’où parfois nécessité pour le Ran de les diviser en sous-comtés, administrés eux-mêmes par une sorte de baronnet local (Renlat), nommé suivant un code assez hermétique. Ces Renlyt sont souvent des émanations du pouvoir clanique local.

Les quarante Rani forment une sorte de Parlement planétaire, qui élit un pouvoir exécutif restreint (tellement restreint qu’il n’a pas de nom propre). Cet exécutif est dirigé par un président, élu pour cinq ans par l’assemblée elle-même, et compte une poignée de ministres, chargés des problèmes généraux. Dans les faits, la séparation des pouvoirs est très discutable, en ce sens que les Rani ont aussi un pouvoir de justice (le Parlement peut même faire office de Cour suprême) et que, généralement, Président et Ministres travaillent de concert avec le Parlement à l’élaboration de la législation.

Société[modifier]

Le peuple, comme c’est souvent le cas dans les sociétés issues de l’Arlauriëntur, se désintéresse de la haute politique. Plus qu’ailleurs, les communautés locales ont du mal à voir plus loin que le bout de leur comté – voire, pour les cas les plus graves, de leur communauté.

La société est fermée, très locale ; les habitants de la planète ont d’ailleurs une très mauvaise réputation, dans l’espace eyldarino-atalen, pour cela. Rares sont ceux qui s’aventurent hors de leur planète ; ceux qui le font colportent souvent avec eux une attitude rustique et méprisante, qui agace beaucoup leurs vis-à-vis. Dans certaines communautés reculées, principalement celles aux mains d’un pouvoir clanique fort, on cultive aussi des rivalités avec la communauté d’en face, voire envers tout ce qui n’est Pas de Chez Nous. Même si les autorités planétaires tentent d’ignorer cet état de fait, les actions de guérilla et les vendettas personnelles abondent.

Économie et technologie[modifier]

Des trois planètes des Ligues atlani, Listant est celle qui est restée la plus sauvage. La planète est couverte aux trois quarts de ses terres émergées par d’immenses forêts, dont les arbres feraient passer les séquoias canadiens pour des bonzaïs rachitiques. Des mauvaises langues prétendent que Listant a été un jour un monde industriel, mais que le clan Maygran a reterraformé la planète pour apprendre aux Ligues atlani à payer leurs factures (Listant nie et le clan Maygran ne fait aucun commentaire).

C’est là la principale richesse de la planète, qui vit de ses arbres et, plus généralement, de la botanique. On dit que les techniciens de Listant savent faire de vrais miracles avec les plantes, mais que ces miracles sont pour la plupart classés « Secret-Défense-Pas-Toucher ».

Mis à part toutes ces industries ligneuses ou agro-alimentaires, la technologie est assez peu avancée. L’économie est principalement tournée vers l’autosuffisance et ses exportations prennent la forme de surplus alimentaires, de plantes rares et de biotechnologies. Les industries lourdes sont rares et en général concentrées hors de la planète elle-même : sur les colonies ou dans des stations orbitales. La mentalité des habitants n’encourage pas le tourisme.

Forces armées[modifier]

À première vue, on pourrait se dire que la République de Listant a elle aussi abandonné toute forme d’armée ; ce n’est qu’à moitié vrai : elle l’a cachée. Mais la République a dû faire usage de cette armée très récemment, lors de la tentative idiote des Highlanders pour poser le pied sur la lune de Listant (on ne sait toujours pas pourquoi, mais ça pourrait avoir un rapport avec les ruines d’une très ancienne cité, qui ne figure sur aucune carte et dont les autorités refusent de parler).

C’est à cette occasion qu’on s’est aperçu qu’une armée cachée, c’est bien, mais qu’une armée entretenue, c’est mieux. Les forces en présence, bien que visuellement impressionnantes, se sont avérées vétustes et sujettes à des pannes intempestives, de préférence en plein combat spatial. Il a fallu l’intervention des forces des Ligues atlani pour finalement bouter la Fédération des hautes-terres hors de leur satellite.

Depuis, ces mêmes Ligues ont prié Listant d’arrêter les cachotteries et d’intégrer ses forces dans le système de défense commun des trois planètes. On peut donc admettre que, dix ans plus tard, les forces planétaires de Listant sont moins discrètes, mais plus efficaces.

Ambiance[modifier]

À première vue, les raisons qui pousseraient le groupe d’aventuriers moyens à venir sur Listant sont assez rares. L’endroit est rural, les habitants peu amicaux et la vie nocturne inexistante. Évidemment, si un des personnages en est originaire, c’est probablement plus simple.

Deux activités fort typiques sont néanmoins possibles : les querelles entre clans et l’espionnage industriel. Dans le premier cas, il est cependant rare de faire appel à des étrangers ; c’est Mal ! Soit le clan est désespéré, soit il y a anguille sous roche. Pour ce qui est du second, cela peut réserver des surprises : les recherches scientifiques sont souvent le fait de clans encore plus asociaux que les autres, du genre à faire des Expériences qui finissent à coups de napalm.