Zone démilitarisée russe

De Tivipédia
Aller à : navigation, rechercher

La Zone démilitarisée russe (ou DZRus) est un secteur situé, en gros, de part et d'autre de la chaîne de l'Oural. Cette zone a été mise en place par les Accords de Moscou, comme zone-tampon entre la Confédération européenne et la Fédération des hautes-terres. Le territoire d'Archangelsk est un cas spécial, une enclave européenne dans la DZRus.

La zone, qui comportait de nombreuses bases militaires, complexes industriels et autres sites secrets, a été copieusement matraquée par les frappes nucléaires de la Troisième guerre mondiale. De nombreux secteurs sont encore inhabités et considérés comme dangereux, du fait de contaminations nucléaires et chimiques, d'autres sont considérés comme des zones de non-droit, peuplées de nomades peu hospitaliers. Elle abrite, en 2300, moins de deux millions d'habitants.

La zone est conjointement administrée par les deux voisins. Une force de maintien de la paix, constituée principalement d'unités israéliennes, a pour mandat principal de veiller au maintien du statut démilitarisé de l'endroit et de protéger certains lieux stratégiques -- à commencer par la ville d'Ekaterinburg, considérée comme la capitale régionale.

À vrai dire, l'endroit n'a de démilitarisé que le nom. Européens et Highlanders, s'ils ne stationnent pas de troupes sur le territoire de la zone, y mènent régulièrement des entraînements et des grandes manoeuvres. On dit même qu'il y a de fréquents accrochages entre unités adverses, voire des événements communs (comme, par exemple, une grande course d'hovertanks dans les collines et les ruines des environs d'Orenburg), ce qui est très mal vu par les autorités responsables, mais rarement puni.