Erdorin, Livre 2 – et la suite

Et voilà, avec la publication hier du chapitre 15, le livre 2 d’Erdorin, Chroniques de l’Arbre-monde est bouclée! Yay.

Si je parais peu enthousiaste, c’est parce que j’attendais un peu plus de cette prépublication. Pas en termes de pognon – encore que ça ne vous empêche pas de donner ou de financer sur Tipeee – mais en termes de retour.

Bon, j’admets aussi que, si je voulais des retours, je ferais mieux d’envoyer le manuscrit à des gens pour qu’ils le lisent et me fasse part de leurs commentaires, plutôt que d’en appeler à la sagesse des foules qui aiment Tigres Volants, foules qui doivent remplir une cabine téléphonique les bons jours.

Cela dit, il y a encore une troisième partie, dite « Erdorin font du ski », que je compte commencer de publier au début de l’année prochaine. Avec cette troisième partie – et quelques bricoles, comme un Fragments d’Éternité à paraître avant Noël – le premier tome de la trilogie devrait être complet.

Dans l’intervalle, j’espère pouvoir ajouter les illustrations manquantes de Psychée pour les chapitres du livre 2, la pauvre ayant été quelque peu malade (contrairement à ce que disent les mauvaises langues, ce n’était pas ebola; elle l’avait déjà eu, alors elle l’a échangé contre un lupus).

L’intégrale du Livre 2, en PDF et en EPUB (mais sans les illustrations, donc) est disponible sur la page ad hoc.

9 commentaires

  1. Les dessins manquant vous arriver rapidement, je finis de cesser d’avoir mal à la mâc hoire avec une dent en moins, et ça repart !

  2. Ping :Erdorin, Livre 2 – et la suite | Cultures...

  3. Ping :Flattr: Bilan pour novembre 2014 - Blog à part, troisième époque

  4. Bizarre, j’ai l’impression que je connais ce template… 🙂

    Bon, maintenant que c’est plus calme, je vais m’atteler à la lecture d’ici peu, je termine juste le bouquin en cours et c’est parti!

  5. Globalement, j’ai bien aimé, juste vu quelques coquilles Daethil devient Deathil par endroits. Faudra par contre pas trop trainer pour la suite, car s’arrêter de cette manière, c’est un peu frustrant! Sinon, un petit lexique pour les curieux qui connaissent pas l’univers serait pas du luxe dans l’ebook je pense. Par contre, sans avoir lu le contexte de la création de cette histoire, ai clairement eu l’impression que c’était des parties de jeu, retravaillées (mais si c’est le cas, ça donne bien!)

    • Merci pour le retour. Je verrai pour le lexique, mais j’espère surtout que ça sera lisible sans avoir besoin de lexique.

      En fait, ce ne sont pas complètement des parties de jeu de rôle. Il y a des bouts, mais pas tant.

  6. Ah ben tiens, n’étant plus sur les réseaux sociaux, j’avais complètement zappé la sortie du livre 2.

    J’avais déjà vu ton appel à feedback à la fin du livre 1. Je dois avouer que je n’avais pas pris le temps de formaliser les quelques pensées qui m’étaient venues.

    Je dirais principalement qu’Erdorin me paraît une lecture agréable essentiellement parce que je connais bien l’univers de Tigres Volants. J’y trouve ainsi certaines références implicites ou des compléments à l’univers. Je ne sais pas quel intérêt peut représenter ce texte pour quelqu’un de complètement étranger à ton monde.

    Pour ce qui est de ton style, j’en ai l’habitude (depuis le temps qu’on se connaît!) et je l’aime bien, mais je ne suis pas sûr qu’il passe bien auprès d’un public plus large. Je ne sais pas très bien comment exprimer cela: ton style me paraît plus « plaisant » que « littéraire », ce qui pourrait être un obstacle à intéresser plus de monde. J’ai l’impression de ne pas très bien réussir à exprimer mes impressions, j’en parle volontiers avec toi de vive voix à l’occase.

    • Merci pour ça, même si ça recoupe également ce que disait Greg. D’ailleurs, c’est intéressant que lui ne connaît pas l’univers de Tigres Volants et cela semble ne pas l’avoir tant dérangé que cela.

      Pour le style, c’est une question que je me pose moins, mais j’aime me relire – ce qui, à mon avis, est un péché équivalent à celui d’aimer s’entendre parler. Là encore, avoir l’avis d’une tierce partie, de préférence professionnelle de l’édition, est quelque chose que je compte chercher.

Laisser un commentaire